Formation des entraîneurs francophones, une première à Dakar !

Après deux années de report, c’était enfin le retour de la formation des entraîneurs ! Et pour la première fois depuis 2016, celle-ci s’est tenue en Afrique, au Sénégal, quatre ans avant les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026.

Cette année, pour la cinquième édition, ce sont donc 33 entraîneurs de 15 pays et 17 disciplines qui se sont retrouvés pendant une semaine à l’Arène Nationale de Lutte de Dakar, en coopération avec le Comité National Olympique et Sportif Sénégalais (CNOSS), le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et l’Institut National des Sports de l’Expertise et de la Performance (INSEP) et avec le soutien de la Solidarité Olympique.

Le Ministre des Sports du Sénégal, M. Matar Ba, a honoré cette formation de sa présence en participant à la cérémonie d’ouverture et l’a inscrite dans le chemin pris par le Sénégal pour relever le défi de Dakar 2026 : «Les Jeux Olympiques de la Jeunesse «Dakar 2026» constituent, en effet, une grande priorité pour le Sénégal. C’est un projet de dimension majeure et mondiale que le Sénégal reçoit au nom et pour le compte de toute l’Afrique. Avec l’implication et la contribution de tous les pays amis à travers tous les continents».

Durant cette formation, 15 places ont été spécialement réservées à des entraîneurs sénégalais afin de renforcer son impact sur le pays. Et le CNOSS a fait un choix fort en attribuant ces places supplémentaires à des femmes. «Il est également marqué par le souci de corriger le déséquilibre de genre existant dans beaucoup de nos pays au niveau des entraineurs et encadreurs sportifs. L’opportunité est ainsi saisie d’accorder une large place à des entraineurs et coachs féminins pour aller progressivement vers la réduction du gap constaté. Ainsi, c’est un fait qui mérite d’être souligné, toutes les 15 places réservées au Sénégal ont été accordées à des femmes» a ainsi expliqué M. Ibrahima Wade, Vice-Président du CNOSS et coordinateur général des JOJ Dakar 2026.

Par la suite, durant 5 jours, les entraîneurs ont échangé avec des experts venus de 3 pays, la Tunisie, la France et évidemment le Sénégal, autour de thématiques comme le développement à long terme de l’athlète, le modèle de performance, le profilage, la posture de l’entraîneur, la nutrition ou encore la réathlétisation. Des échanges d’expériences et de connaissances entre tous qui ont enrichi le parcours des entraîneurs présents et les ont inspirés pour accompagner leurs athlètes vers la performance.

Un grand merci à tous les partenaires qui ont rendu possible ce projet et en particulier le CNOSS pour son accueil magnifique au Sénégal ! Nous souhaitons le meilleur aux entraîneurs et espérons vous retrouver bientôt sur tous les terrains de sport !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *